Abavus / Abavus maior

  1. Abav.

  2. Nom(s) courant(s) : Abavus / Abavus maior
  3. Inc. : Ababu pater proabi, id est abus abi; abactus, ab acto remotus; ab alto deiecit, praecipitat (…) Zoelum, emulatio inuidia liuor; Zona, cingulum ualteum. Expl. ababu.
  4. Alphab. : [ABCD-]
  5. Nbr. item : Abav. = 5635 entrées ; Abav. maior = (?)
  6. Datation : s. VIII
  7. Nbr. Mss. : Abavus = 9/10 (L1 ; P5) ; — Abavus maior = 18 (L2 ; M4)
  8. MSS. : — Abavus = [0.] Leiden, BPL 67F (L1#3, ff. 62rd-104va) ; —[1.] Paris 7690 (P5#1, ff. 1r-105v); — [2.] Kopenhagen 26 2° (K#1); — [3.] Bern. 258 (B1#3, ff. 83r-115r); — [4.] Chartres 262 (299) (Ch#2, ff. 2r-11v); — [5.] Anger, 275 (266) (An1#11, ff. 138-180) ; — [6.] Paris, lat. 346 (P14#2); — [7.] München, Clm 4719m (glossae «I» = Abav.?) ; — Autres témoins : Mp4 — Kl — Rm.
    Abavus maior = [1.] Leiden VLF 82 (L2#3, ff. 156ra-200vb) ; — [2.] München Clm 14252 (M4#3, ff. 5va-173rb); — [3.] Vat. Reg. lat. 310 (V5#3, ff. 52-151) ; — [4.] Paris lat. 7640 (P4#1, ff. 1r-123v) ; — Autres tém.: — Bu — O1 — Md2 — Lo4 — P7, 10, 11 — Md1 — M2 — L5 — F1 — P20 — Mp2 — M6.
  9. Sigla : — Abavus = (Utilisé par CGL) Leiden, BPL 67F (base); — Paris 7690 (=a); Bern 258 (=b); — Kopenhagen 26 2° (= c); — Leiden VLF 82 (= d); — München clm 14252 (= e) // Gloss. lat. (mss. non-spécifiés!)
    Abavus maior = (1) Leiden VLF 82 + Vat. Reg. lat. 310 ; (2) = Paris lat. 7690 (= a) + lat. 7640 (= b)
  10. Éd. : — Abavus (A2) = CGL 4, 301-403 (1889) ; Gloss. Lat. 2, (éd. J. M. Mountford, 1926), 29-121 ; Hildebrand, Göttigen, 1854.
    Abavus maior (A1)= CGL 4, 589-599 (1889) specimen (lettres B et G) + CGL 5, 625-632 (1894); excerpta (lettres A-V).
  11. Bibl. : CGL 4, xxxiii ; Loewe 1876, 87-106 ; Loewe 1884 ;  CGL 1, 129-133 (§ 37) ; Gloss. Lat. 2, praef. 25-28 ; Dionisotti 1996, 236, 241 ; Hofman 1996, 68.
  12. Notes : Ce glossaire est connu d’après deux versions: une recension courte (A2) et une longue (A1), cette dernière toujours inédite. Il présente quelques gloses munies du sigle APX (= ἀρχαῖως) corrompu (Loewe 1884, 768-769) ; Abav. montre une relation avec les gl. du Ps. Philox. (où l’explication grecque du ps.-Philox. est remplacée par une interprétation équivalente en latin) et avec celles du ps.-Cyrill. — Selon Loewe, A2 est une copie abrégée d’une source commune avec A1 (les notes APX sont absentes de A2, quoique des vestiges demeurent sur L1, qui appartient à cette recension, voir Loewe 1884, 771 n.1); Abba est le résultat de la fusion de deux glossaires (ou plus) dont un avait un niveau d’alphab. plus faible (1er lettre). Il contient en outre de nombreuses gloses inversées (lemme interverti avec sa glose afin de créer une nouvelle entrée; par exemple: Abav. [Glos. lat. 2] AB 63 = IN 342; parfois une glose créant trois entrées: RV 28 = HV 6 = VB 5).
  13. Composition: Outre ses matériaux propres, Abav. comporte des gloses communes avec Abstr., Abba, ab Abs., Affat., Ampl.1 et 2, gl. AA + des composantes issues des gl. Verg., de gl. grecques et gl. bibliques;  les gl. en commun avec Abba (et d’autres) n’existent pas dans Abstr.-Abol. ; Abav., comme Corpus, contient des matériaux communs avec l’Expositio notarum (Dionisotti 1996, 241).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *