Projet de recherche

Les lignes suivantes décrivent en résumé les axes directeurs de mon projet de programme de recherche.

Texte canal invariant

La problématique fondamentale de ce projet de recherche repose sur le constat que les études réalisées autours de l’élaboration de la pensée linguistique en particulier et scientifique en générale se sont polarisées sur les textes (au sens de produits littéraires autonomes, répondant à des genres définis), qui ont accaparé toute l’attention.

Ne répondant pas aux critères textuels conventionnels, les gloses font subir aux textes une véritable diffraction: en tant que source de gloses, ils se trouvent décomposés et fragmentés, en tant que support de gloses, ils se voient augmentés d’information parallèles ou complémentaires.

Gloses, canaux alternatifs et polymorphes

Les postulats que cette recherche entend démontrer découlent les uns des autres:

Les gloses relèvent d’une démarche à la racine des méthodologies scientifiques

Elles constituent un phénomène important dans l’histoire des sciences dont la portée n’a pas été évaluée à sa juste mesure, précisément en raison d’une focalisation en termes textuels.

 Elles forment un laboratoire où, par confrontation et accumulation, s’élaborent des connaissances, linguistiques d’abord, mais qui débordent parfois dans d’autres domaines, tels que l’histoire, la géographie, l’astronomie, la botanique etc.

Thèmes abordés par ma recherche

En dépit de leurs différentes composantes pédagogiques et lexicographiques, mon propos consiste à porter une réflexion globale face aux matériaux scolaires du haut Moyen Âge (textes édifiants1, listes de vocabulaire thématiques, glossaires et gloses). Les thématiques principales recoupent :

Les gloses sur les textes grammaticaux, Priscien en tête ;

La circulation des gloses dans les glossaires antérieurs au Liber glossarum (ca 780 ?) ;

Une étude de cas à travers l’activité d’un maître carolingien.

Pour ce dernier thème, Heiric d’Auxerre, glossateur de Priscien et lexicographe extrêmement actif, se justifie d’autant plus que son écriture est identifiée sur un grand nombre de manuscrits et qu’il est possible d’étudier ses gloses autographes.

Dans tous les cas, la glose constitue le fil conducteur.

Péri-texte et autres états de gloses

Il existe différents états de gloses en circulation au cours du haut Moyen Âge : gloses in situ dans les interlignes et en marge des textes ; assemblées en lexique non-alphabétisé ou sous forme de glossaire alphabétique.

Étudiées pour elles mêmes, ou en contexte à travers les thèmes évoqués, les gloses s’inscrivent dans un ensemble de pratiques où s’interpénètrent considérations philologiques, matières pédagogiques et réflexions scientifiques ou spéculatives.

Ces thématiques de recherche trouvent leurs aboutissements dans une analyse des différents phénomènes glossographiques selon une perspective verticale (historique) et horizontale, fondée sur la comparaison avec les manifestations similaires issues d’autres aires culturelles, en particulier japonaise2.

Cet effort de synthèse vise à mettre en évidence l’universalité de certaines stratégies relevant du transfert de savoirs.

 Thesaurus des gloses du haut Moyen Âge

Outre une réflexion contextualisée sur les gloses, mon projet comporte un volet éditorial destiné à valoriser et à communiquer les travaux en cours.

Il s’agit de développer un outil d’analyse critique — un thesaurus des gloses du haut Moyen Âge — pour les philologues et les historiens des textes, à travers lequel les sources documentaires (les gloses) seront accessibles « en temps réel » de la recherche.

Envisagé comme une plateforme de publication collaborative (fondée sur le principe du partage sous licence Creative Commons et/ou Web des donnéesLinked data), le site qui sera consacré au thesaurus permettra un accès facilité aux gloses et glossaires à destination d’un vaste public de chercheurs.

  1. Cette appellation recouvre tout texte à visé pédagogique immédiate, telles les artes grammaticae, ou utilisé dans un but formateur par les maîtres; voir sur cette question des livres scolaires Munk Olsen, 2014, p. 369-405. []
  2. Voir le dossier HEL 7 présenté par J. Whitman et F. Cinato (éd.). []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.