Abstrusa

  1. Abstr.

  2. Nom(s) courant(s) :  Abstrusa[-Abolita]
  3. Inc. :   Abstrusa: abscondita. Abdicat alienat uel respuit (…) Zizania: lolium.
  4. Alphab. :     [AB- / ABC-]
  5. Nbr. itemAbstr-Abol. (V1) = 8474  [pur Abstr. = 4146 ; Abol. (Lindsay) = 4328]
  6. Datation :   s. VIII (immo VII ?)
  7. Nbr. Mss. : 12 (V1 ; P3)
  8. MSS.Vat. lat. 3321 (V1#1, ff. 1v-163r) ; — Cass. 439 (C1#1, ff. 1ra- 67va) ; — Paris 2341 (P9#1, ff. 257-269) ; — Paris 7691 (P3#1) ; — Vaticano 6018 (V4#1, ff. 3ra-50vb)
  9. Sigla:  utilisés CGL (p. xv ): Vat. 3321 Intégral (base = v) ; – variantes en apparat de : Cass. 439 (= a); Paris 2341 (= c)  (quelques variantes) — Paris 7691 (= d) ; «denique aliquot lectiones memorabiles ex codice Vaticano 6018 excerptas» (= b). »
  10.  Éd.: CGL 4, 3-198 (1889) ; Gloss. Lat.,  3, (éd. W.M. Lindsay ; H.-J. Thomson, 1926) praef. p. V-XII ; éd. p. 1-90
  11. Bibl.: CGL 4 p. vii sq.; Loewe, Prodr. p. 143 sqq ; Laistner (1931, 177); Lindsay (1917) ; Weijers (1989, 140) ; Dionisotti (1996, …) ; Cinato, 2015
  12. Notes Abstrusa-Abolita serait le résultat de la fusion de deux glossaires (rec. 2 = famille A): CGL 4, p. xii § 8. L’Abstrusa ‘pur’ ou ‘non contaminé’ (rec. 1 = famille B de Lindsay) est vraisemblablement d’origine espagnole dont les témoins sont : 1 ) Paris, lat. 2341 ; 2) Paris, lat. 7691 (mutilé) ; 3) Vat. 6018 ; 4) Bern A92.3 ; 5) les frg. de Munich (Clm 4719m, etc.,= M1 et M19). — Gloss. lat. a édité les portions « Abolita » comme un glossaire indépendant [en réalité, il s’agit d’additions réalisées à partir de plusieurs autres sources]. Mss. complémentaires (non utilisés par CGL) L6 = Leiden BPL 67E ; Md3 = Madrid BN Reserv. 4-7 ; Fu= Fulda, Hessische Landesbibliothek Aa 2 + St. Paul (Kaernten), Stiftsbibliothek Ms. 903/0 ; M1 = Munich Clm. 4719m + Clm. 18034, 18187, 18512b, 18158, 18396* ; V7 = Vat. lat. 1468 ; B1 = Bern A92.3* ; M19 frg. Monacensia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *