Structure et Clavis

 A Structure

1. Sommaire commenté du CGL

Le Corpus des glossaires latins, qui reste le point de départ fondamental pour l’étude des glossaires, constitue notre principale source pour établir l’inventaire des glossaires du haut Moyen Âge. Les Glossaria Latina de Lindsay et son équipe, pour de nombreuses raisons dont nous ne débattrons pas (voir Dionisotti, 1996), interviennent en complément.

G. Loewe, G. Goetz, et alii (éd.), Corpus glossariorum latinorum, 7 vol., Leipzig, 1888-1923.

M. W. Lindsay et alli (éd.), Glossaria latina, 5 vol., Paris, 1926-1931.

Les volumes du Corpus peuvent se répartir en trois catégories

I. Introduction

CGL 1 — Synthèses sur la lexicographie médiévale (voir plan)

II. Éditions

CGL 2-3 — Gloses bilingues (greco-latines et latino-grecques)
CGL 4 — Les glossaires les plus anciens (VII-VIIIe s.)
CGL 5 — Placidus grammaticus (s. VI ?) ; le Lib. gl. et les glossaires du IXe-Xe s.

III. Instrumenta

CGL 6-7  — Édition de l’intégralité des gloses corrigées sous forme d’index des occurrences.

Table des volumes

Volume Date Éditeurs et titres
CGL 1 1923 G. Goetz, De Glossariorum latinorum origine et fatis, Leipzig
P. Wessner, « De Lindsayi eiusque discipulorum studiis glossographicis » (p. 309-392)
CGL 2 1888 G. Goetz, G. Gundermann (éd.), Glossae Latinograecae et Graecolatinae. Accedunt minora utriusque linguae glossaria, Leipzig
CGL 3 1892 G. Goetz (éd.), Hermeneumata Pseudodositheana. Accedunt Hermeneumata Medicobotanica vetustiora, Leipzig
CGL 4 1889 G. Goetz (éd.), Glossae codicum Vaticani 3321 Sangallensis 912 Leidensis 67F, Leipzig
CGL 5 1894 G. Goetz (éd.), Placidus Liber glossarum glossaria reliqua, Leipzig
CGL 6 1899 G. Goetz (éd.), Thesaurus glossarum emendatarum. Pars prior [A-N], Leipzig
CGL 7 1901 G. Goetz (éd.), Thesaurus glossarum emendatarum. Pars posterior. Accedit index graecus Guilelmi Heraei [O-Z, graeca + index Anglo-saxonico-latinus (G. Heraeus)], Leipzig

Dans le but de délimiter nos corpus, il conviendra d’ajouter les nombreux autres glossaires publiés dans les Gloss. Lat. ou ailleurs, mais mon propos ici est avant tout de porter une réflexion sur la structure du thésaurus, des corpus et des collections qui le compose. La hiérarchie terminologique adoptée est la suivante :

Thésaurus
—— Corpus
——— Collections
———— Manuscrit

Une collection est constituée des gloses portées par un témoin manuscrit particulier. Chaque collection de gloses, par nature unique dans ces détails, se rapporte à un corpus dans lequel chaque collection entretient des points communs plus ou moins marqués.

Je reviens à la question de la structure, en portant un regard sur la table des matière du CGL 1 (table ci-dessous). Aussitôt il apparaît que le plan du CGL 1 — extrêmement vaste — ne recoupe pas exactement celui des glossaires édités, outre la petite entorse à la chronologie (il traite du Lib. gl. avant de parler des glossaires qui le précèdent), Goetz fournie une synthèse dans laquelle les glossaires sont resituer dans un contexte plus vaste de production lexicographique [j’ai divisé les capitula du propos principal en groupe numéroté de 1 à 6].

— 1-2) Il part des témoignages antiques (Cap. I) qu’il enchaîne avec les questions relatives aux gloses bilingues (cap. II-V). — 3-5) Viennent ensuite les chapitres traitant plus particulièrement du Moyen Âge: les lexicographes médiévaux de Placide aux grammairiens anonymes du IXe s. (cap. VI-X), les divers traditions de glossaires médiévaux jusqu’à Papias, des VIIe au XIe s. (cap. XI-XVI)  et enfin les traditions de glossaires médiévaux postérieurs aux Lib. gl. et à Papias, XIe-XVe s., incluant les glossaires bibliques (cap. XVII-XX). — 6) Le volume s’achève sur l’histoire récente du domaine, avec les traditions humanistes, Scaliger en tête, jusqu’aux recherches des débuts du XXe s. (XXI-XXIV).

Ce faisant, il a rédigé un survol historique et historiographique des productions lexicographiques, des origines antiques aux derniers développements de la recherche de l’époque. Remarquez toutefois que derrière la structure chronologique du CGL, les éditeurs ont adopté un second critère de différenciation qui leur semblaient aller de soi, puisqu’ils ont distingué les langues : glossaires bilingues (CGL 2-3) et glossaires unilingues (CGL 4-5).

Table CGL 1

1—
Caput I           De glossariis Vetustissimis                                                               p. 1

2 —
Caput II          De idiomatis et Hermeneumatis                                                       p. 12
Caput III         De pseudophiloxeno                                                                        p. 23
Caput IV        De pseudocyrillo et minoribus quibusdam glossariis bilinguibus       p. 34
Caput V         De glossariis mediobotanicis                                                           p. 47

3—
Caput VI        De placido grammatico                                                                    p. 59
Caput VII       De Nonio Marcello et Fulgentio                                                         p. 71
Caput VIII      De synonymis Ciceronis                                                                   p. 75
Caput IX        De differentiis                                                                                   p. 87
Caput X         De scholiis et tractatibus grammaticis                                              p. 93

4—
Caput XI        De libro glossarum                                                                       p. 104
Caput XII       De glossariis codicum Vaticani 3321 et Sangallensis                     p. 118
Caput XIII      De glossariis codicis Leid. 67 F                                                     p. 129
Caput XIV     De glossis AA Aliisque excerptis                                                    p. 141
Caput XV      De glossis Amplonianis                                                                  p. 150
Caput XVI     De medii aevi quibusdam epitomis et epitomatoribus                     p. 165

5—
Caput XVII    De derivationibus Hugucionis Panormia Osberni Catholico Iohannis Ianvensis    p. 190
Caput XVIII   De glossaris novi et veteris testamenti                                              p. 217
Caput XIX     De glossariis mediobotanicis recentioribus                                      p. 227
Caput XX      De medii aevi studiorum quibusdam adiumentis recentioribus et recentissimis      p. 236

6—
Caput XXI            De Scaligeri studiis glossematicis                                                  p. 244
Caput XXII           De studiis glossographicis saeculorum XVII et XVIII                       p. 260
Caput XXIII         De studiis glossographicis a Maio usque ad Gustavum Loewe       p. 266
Caput XXIV         De studiis glossographicis recentissimis                                        p. 274
Caput XXV           Epilogus                                                                                       p. 283
Caput XXVI         Supplementum                                                                              p. 293

Addenda
A                   P. Wessner, De Lindsayi eiusque discipulorum studiis glossographicis, p. 309
I                            De glossariis                                                                                 p. 311
II                          De glossis Festinis                                                                         p. 342
III                         De glossis Vergilianis                                                                      p. 369
IV                         De glossariis Iuvenalianis                                                               p. 382
B                          Additamenta editoris                                                                     p. 391
Index Vocabulorum: Thesauri Glossarum emendatarum supplementum                    p. 393

 

2. Préliminaires au dépouillement

 Après cette comparaison de la table des matière du CGL 1 avec le contenu des volumes du CGL, on s’aperçoit que dans les grandes lignes, sur les trois « groupes » qui nous intéressent (2-4), les volumes du CGL ont traité des deux seulement qui correspondaient à la ligne éditoriale tracée : les glossaires. Le groupe 3, bien que fournissant des explications incorporées aux glossaires, n’a pas été traité. Il y a tout de même eut une réflexion typologique de la part des éditeurs, mais à leur époque la question ne se posait pas en ces termes.

En l’absence d’un fascicule Typologie des sources occidentales (Brepols) consacré aux sources lexicographiques, on consultera Dionisotti (1988 et 1996), ainsi que Buridant (1986, p. 10-23) qui proposait « une typologie des ouvrages lexicographiques médiévaux » très intéressante (cf. p. 11, cf. une classification d’après M. Roques).

Les réflexions de Buridant n’étant pas classificatoires au sens strict, la typologie que je propose ci-après recoupent plusieurs des « composantes » de Buridant, notamment en raison de sa mise en opposition entre des composantes onomasiologiques et sémasiologiques, qui ne sont pas distingués dans les faits, au sens où les glossaires encyclopédiques (type Liber glossarum) intègrent les deux composantes (glossaires + lexique de nominalia)1.

Proposition de typologie visant à structurer le thésaurus des gloses

1. Gloses in situ

— .1. Textes grammaticaux ou assimilés (voir l’inventaire de P. De Paolis, 2000)
— .2. Textes scolaires et littéraires (voir Munk Olsen 4/2, 2014, p. 369-372, 378-381)

—— .1. Maiores (a : Virgile, Lucain, Juvénal, Térence, Horace, Perse, Stace, Cicéron, Salluste ; — b : Arator, Juvencus, Prosper, Prudence, Sedulius)
—— .2. Minores (a : Disticha Catonis, Ilias latina, Avianus, Esope, Maximien ? ; — b : Psautier ?)

— .3. Textes canoniques sacrés et patristiques (par opp. à tous les autres, considérés profanes, ou apocryphes)

2A. Glossaires alphabétisés (de type A, généraux)

— .1. Gl. lat.-lat. (Unilingue)
— .2. Gl. grec.-lat. / lat.-grec. (grec translitéré ou non) (Bilingue)
— .3. Gl. mixtes (lat.-lat. ; grec.-lat. ; lat.-grec.), du type Liber glossarum

2B. Glossaires alphabétisés (de type B, spéciaux, occupent une place à part, dans la mesure où ils concernent des domaines particuliers, comme la médecine/botanique, etc.)

— .1. Gl. lat.-lat. (Unilingue)
— .2. Gl. grec.-lat. / lat.-grec. (grec translitéré ou non) (Bilingue)
NB. La distinction linguistique est-elle justifiée pour les gloses de type 2B ?

3. Lexiques (d’auteurs = glossae collectae)

— .1. Prosateurs
— .2. Poètes
— .3. Biblique (par ex. les gloses de Reichenau, s. VII-VIII, éd. Klein, 1968 ; etc.)

4. Listes de vocabulaire thématiques (lexique méthodique / Nominalia / arts du discours)

— .1. Grammaire et connexes (liste metalinguistique ; idiomata generum, id. casuum : cf. Dionisotti, 1988, p. 16 sqq., etc.)
— .2. Colloquia et Hermeneumata (voir Dionisotti, 1988, p. 26 sqq.)
— .3. Noms hébreux
— .4. Noms divers (noms d’animaux, de lieux, etc. ; par exe. les Voces animantium)

5. Lexicographes avant Papias (Nonius, Placidus, Isidore, P. Diacre)

6. Varia

 

B Clavis

Il s’agit maintenant d’une part d’évaluer le volume des corpus suivant nos grandes catégories de gloses et d’autre part de fournir un tableau synoptique des principales éditions en vu du dépouillement préliminaire.

Dans un premier temps, pour dresser le panorama du type 1, j’utilise comme base l’inestimable catalogue de Munk Olsen (MUNK OLSEN, Birger, Létude des auteurs classiques latins, I-IV, Paris, 1982-2014).

Par exemple, Munk Olsen 4/1, p. 189-190 [répertoire des éditions de gloses] et 4/1, p. 237-240 (où il donne un liste de Lexique d’auteurs sous l’appellation « glossaires monolingues latin-latin », pour Juv., Luc., Ov., Sal., Ter., Verg., ).

Pour le reste, le fondement du dépouillement sera effectué au moyen des volumes du CGL et des Gloss. lat., complétés par les publications depuis 1926 ou antérieurs quand les glossaires absents du CGL et des Gloss. lat. n’ont pas été réédité depuis.

Table CGL 2-5

2.1 [Ps.-Philox.] glossae lat.-grec. Paris, lat. 7651 CGL 2, 1-212
2.2 [Ps.-Cyr.] glossae lat.-grec. Laon 444 CGL 2, 213-484
2.3 Idiom. Harl. Idiomata <generum> cod. Harley 5792 CGL 2, 487-506
2.4 Glo. Serv. <Idiomata generum> glossae Servii gramm. ex cod. Harley 2773 + Putean. CGL 2, 507-533a + 533b-536
2.5 Idiomata nominatiua (Char. cod. Naple) CGL 2, 537-549
2.6 Idiomata Paris lat. 7530 CGL 2, 549-553
2.7 Glossae cod. Laon 444 CGL 2, 553-559
2.8 frg. Papyracea (frg. Helmstadiensia, s. vi ; Constant.) CGL 2, 559-563
2.9 gl. nom. Glossae nominum CGL 2, 563-597
3.1 Hermen. Ps-Dos. Leid. Hermen. Pseudo-Dositheana: Hermeneumata Leidensia CGL 3, 1-72 et I. Colloquium Leidense éd. corr. p. 637-638 (correspondant à p. 69.39-71)
3.2 Hermen. Pseudo-Dositheana: Hermeneumata Amploniana CGL 3, 72-94
3.3 frg. Parisinum CGL 3, 94-108
3.4 Colloquium Harleianum CGL 3, 108-223  et II. Colloquium Harleianum éd. corr. p. 638-644 (correspondant aux p. 108-116)
3.5 Hermeneumata Monacensia CGL 3, 119-220 et III. Colloquia Monacensia éd. corr. p. 644-654 (correspondant aux p. 119-122.61; 210.44-220)
3.6 Hermeneumata Einsidlensia CGL 3, 223-279
3.7 Hermeneumata Montepessulana CGL 3, 283-343 et IV. Colloquium Montepessulanum éd. corr. p. 654-657$? (correspondant aux p. 283-289.20)
3.8 Hermeneumata Stephani CGL 3, 347-390
3.9 Herm. Varia: frg. Bruxellense CGL 3, 393-398
3.10 Herm. Varia: frg. Leidense CGL 3, 398-421
3.11 Hermeneumata Vaticana CGL 3, 421-438
3.12 glossae Stephani CGL 3, 438-474
3.13 glossae Loiselii CGL 3, 474-487
3.14.1 Gl. Bern. (= Absida II, rec. α) Glossae Bernenses CGL 3, 487-506
3.14.2 Gl. Vat. (= Absida II, rec. β) Glossae Vaticanae CGL 3, 507-531
3.15 Hermeneumata Medicobotanica vetustiora: gl. Cass. et Sen. CGL 3, 535-548
3.16 Herm. vat. reg. lat. 1260 (s. x) CGL 3, 549-607
3.17 Herm. Bernensia CGL 3, 607-616
3.18 Vat.  4417 CGL 3, 616-630
3.19 Paris lat. 11218 CGL 3, 631-633
4.1 Abstr.-Abol. [vat. 3321] Abstrusa – Abolita CGL 4, 3-198
4.2 Abba Abba CGL 4, 201-298
4.3 Abav. Abavus CGL 4, 301-403
4.4 Ab abs. Ab Absens CGL 4, 404-427
4.5 gl. verg. Glossae vergilianae CGL 4, 427-470
4.6 Affat. Affatim CGL 4, 471-581
4.7 Asbest. Asbestos CGL 4, 585-589, specimen
4.8 Abav. mai. Abavus maior CGL 4, 589-599, specimen + CGL 5, 625-632, excerpta.
4.9 Abact. Abactor CGL 4, 599-605 (1889) specimen (extraits lettres B et G)
5.1.1 Plac. lib. rom. Placidus librorum Romanorum
CGL 5, 3-43
5.1.2 Plac. lib. gl. Placidus Libri glossarum
CGL 5, 43-104
5.1.3 Plac. lib. par. Placidus codicis Parisini
CGL 5, 104-15
5.2 Lib. gl. Excerpta ex Libro glossarum CGL 5, 161-255, excerpta
5.3 Ampl.2 Glossarium Amplonianum secundum CGL 5, 259-337
5.4 Ampl.1 Glossarium Amplonianum primum ; Epinal-Erfurt (= ÉE) CGL 5, 337-401
5.5 corp. Appendix: I. Specimen codicis Cantabr. Collegii corp. chr. <Corpus> CGL 5, 401-409, specimen
5.6 Gloss. Leid. 69 II. Specimen codicis Leidensis VLQ 69 CGL 5, 410-425, specimen
5.7 Gloss. Ambr. M79s. III. Specimen codicis Ambrosiani M 79 sup. CGL 5, 425-431, specimen
5.8 gl. AA I. Excerpta ex glossis AA CGL 5, 435-490, excerpta
5.9 Vat. 1468 II. Excerpta ex codice Vaticano 1468 CGL 5, 490-519, excerpta
5.10 Vat. 1469 III. Excerpta ex codice Vaticano 1469 CGL 5, 520-528,excerpta
5.11 Vat. 1471 IV. Excerpta ex codice Vaticano 1470 CGL 5, 528-547, excerpta
5.12 Vat. 1048 V. Excerpta ex codice Vaticano Reg. Christ. 1048 CGL 5, 547-548, excerpta
5.13 Abnuo (Cass. 402) VI. Excerpta ex codice Cassinensi 402 CGL 5, 548-559, excerpta
5.14 Cass. 90 VII. Excerpta ex codice Cassinensi 90 CGL 5, 559-583, excerpta
5.15</td> Vat. Reg. 215 VIII. Excerpta ex codice  Vaticano Reg. Christ. 215 CGL 5, 583-589, excerpta
5.16 gl. Scal. I. Glossae Scaligeri (olim Isidori) CGL 5, 589-614, Miscellanea
5.17 gl. Aynardi II. Excerpta ex glossis Aynardi CGL 5, 615-625, excerpta
5.18 Abav. mai. III. Excerpta ex glossario Abavus maiore CGL 5, 625-632, excerpta
5.19 Leid. 67E glossar. IV. Excerpta ex codice Leidensi 67E CGL 5, 632-637, excerpta
5.20 gl. Non. V. Glossae Nonii CGL 5, 637-651
5.21 gl. Iuv. VI. Glossae Iuvenalianae CGL 5, 652-656, (= Keil 1876) ; misc.
5.22 Leid. Voss. 88 VII. Glossae codicis Leid. VLO 88 CGL 5, 657-660 (ord. tex.)
5.23 de lat. VIII. De latinitate (cod. Neapol. Charisii) CGL 5, 660-664 (idiom. cum Charisio?)

 

  1. Les Type 1-3 recoupent « la première composante » de Buridant (p. 11 sqq.), sa quatrième, sémasiologique, p. 19 sqq. (« les lexiques alphabétiques ; lexiques unilingues, bilingues, réduit / étendus » ; cf. p. 21) et cinquième composante (« lexique et grammaire »). — Type 4 correspond à la 2e composante de Buridant (p. 14 sq.), « les groupements onomasiologiques de vocabulaire se référant aux concepts, techniques, realia », en réduisant notre propos immédiat aux Nominalia lat.-lat. ou grec.-lat. et à la 3e composante de Buridant (p. 17 sq.), « les groupements onomasiologiques de vocabulaire se référant à un art du discours ; lexicographie et rhétorique» []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *